Phallaina : la première et sublime « bande défilée » de Marietta Ren

Il y a quelques mois, alors que le devoir me demandait de me plonger dans du Zola ou du Voltaire, j'ai préféré m'intéresser à une magnifique histoire graphique unique en son genre. Vous la connaissez peut-être, il s'agit de Phallaina, une bande dessinée numérique de Marietta Ren dédiée aux tablettes et smartphones avec des effets de parallaxes et accompagnée d'une création sonore pour une lecture des plus immersives ! Il n'y a pas de cases, pas de pages qui se tournent, seulement une longue fresque toute en transitions que l'on scroll pour avancer doucement dans l'histoire. Bref, c'est canon, ça déboîte ! Je vous laisse regarder le teaser qui sera probablement plus parlant.

C'est l'histoire d'une jeune femme, Audrey, qui souffre depuis l'enfance de crises hallucinatoires au cours desquelles elle voit des poissons et des baleines, l'empêchant de vivre sereinement. En lui faisant passer des examens, un neurologue découvre chez elle un physeter, une anomalie à l'origine de ses troubles, lui permettant également d'avoir des capacités hors-du-commun en apnée.

Comme vous peut-être, en découvrant rapidement cette bande dessinée, j'ai eu peur que l'aspect esthétique camoufle une histoire sans grand intérêt... Finalement, ces deux aspects se marient à merveilles et m'ont vraiment plongée dans une expérience inédite et très délicate. Je connaissais un peu Marietta Ren parce que je suivais déjà son blog (Patateofeu et plus récemment, Marietta Ren) et j'aimais beaucoup ce qu'elle faisait. Je savais aussi qu'elle avait travaillé sur les deux longs métrages Ernest et Célestine et Avril et le monde truqué qui sont tout simplement les meilleurs films d'animations de tous les temps (mes préférés, en tout cas...) donc j'étais obligée de mettre de côté mes classiques pour me focaliser sur Phallaina.

Bien sûr, j'ai adoré. Phallaina est une fiction, pourtant, l'histoire semble très juste et réaliste, notamment grâce aux personnages qui sont très humains, parfois assez fragiles et surtout présentés avec beaucoup de subtilité. On s'y attache énormément et toute l'expérience nous permet vraiment de ressentir des émotions particulières, à la fois douces et fortes, au même rythme que celles ressenties par le personnage principal. Je trouve que le sound-design y est pour beaucoup. Il se mêle vraiment très bien à l'histoire, se fait discret, relaxant ou plus oppressant lors des moments de crises...

L'application elle-même est pensée dans les moindres détails et nous permet de retrouver l'endroit où nous nous étions arrêtés dans la lecture (encore faut-il réussir à la quitter) facilement, avec une interface canonissime. L'expérience peut se partager avec tous les membres de la famille en créant plusieurs profils afin que chacun puisse aller à son rythme et avancer dans son histoire... En bref, tout me semble parfaitement parfait dans Phallaina. Chaque aspect est subtil et très bien travaillé, ils se mêlent les uns aux autres pour créer un équilibre évident.

Si vous souhaitez aussi la découvrir ou la redécouvrir, elle est téléchargeable gratuitement sur l'AppStore et sur Google Play, en français et en anglais.

Et vous, connaissiez-vous Marietta Ren ? Et Phallaina, vous connaissiez ? Qu'en pensez-vous ?
Dites moi tout !
    

4 commentaires:

  1. J'avais très envie de la lire, mais pour l'installer sur mon smartphone l'appli me demande ma localisation GPS, mes contacts, l'accès à tous mes médias et j'en passe... Pourquoi demander tout ça pour une simple BD ? Tant pis, je passerai mon chemin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      En effet, c'est étonnant.. Je t'avoue que je n'ai pas du tout fait attention à ça en l'installant et que personnellement ça ne me dérange pas, mais je comprends pas bien l'intérêt d'en demander autant...
      J'imagine que c'est parce qu'on peut partager l'appli sur les réseaux sociaux, par mail, SMS... :/

      Supprimer
  2. Salut Léa, j'ai téléchargé l'application hier et j'ai déjà lu toute la BD ! une très belle découverte, merci beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Encore une fois, je suis ravie qu'elle t'ai plu ! Quand je l'ai découverte, je l'ai aussi dévorée en quelques temps :P

      Supprimer