Chers poils

Chers poils,
Je le sais, votre vie n'est bien bien simple. Vous subissez quotidiennement cette maltraitance que vous endurez depuis tant d'années. On vous colle d'ailleurs cette grande pression sur le dos que vous ne sauriez gérer vous-même.

Mais après tout, est-ce vraiment sur votre dos que cette pression est mise ? Ne serais-ce pas plutôt sur le nôtre ? Après tout, homme comme femme, si on décide de retirer ce que la nature nous a donné, c'est par envie, par esthétisme, ou par peur du jugement, peur de ne pas rentrer dans cette case "Normal" ? 


Après tout, je suppose que si vous croisez une femme en robe dans la rue, mais non-épilée, vous serez surpris, et vous lui jetterez probablement un regard étrange. Et ne me dites pas non, je connais vos regards dans la rue, ceux qui nous font comprendre que nous sommes des moins que rien.

Dans notre société, il est anormal qu'une femme puisse ne pas toucher aux poils qu'elle a sur les jambes ou aux aisselles. On va s'en tenir à ces zones-ci pour le moment. Car oui, une femme se doit d'être féminine, elle doit prendre soin de son corps et par conséquent, il lui est obligatoire de retirer ces vilains poils. Pourtant, la femme comme l'homme sont nés ainsi.

Je ne vais pas vous ressortir la phrase que tout le monde a déjà entendu : Si la nature nous a donné des poils, c'est pour une bonne raison. Non, je préfère parler du choix de chacun(e).

J'ai l'impression qu'on entretient un peu cette loi du silence vis-à-vis de la pilosité, et notamment chez la femme. Oui, une femme a naturellement des poils. C'est ainsi, on ne l'a pas décidé nous-même. Alors pourquoi est-ce que ce serait plus surprenant de voir une femme avec des poils plutôt que de voir une femme sans poils ? Nous savons tous très bien que derrière ces bandes de cire et ce rasoir se cachent un véritable grizzly !


Et pour enchaîner sur nos poils pubiens...
Ce sujet m'énerve déjà un poil plus que celui du dessus (admirez mes magnifiques jeux de mot !). En effet, j'ai cette impression que l'on colle sur le dos des femmes (et j'aborderai celui des hommes ensuite) une énorme pression vis-à-vis de leurs poils pubiens.

Certains hommes pensent que, ne pas toucher à ces poils, c'est refuser de prendre soin de son corps. Les poils pubiens seraient donc sales, voire carrément dégoûtant et repoussant. Alors, malgré cela, certains font un effort et ne s'arrêtent pas là, tandis que d'autres rejettent toute femme non-épilée du minou.

Pour d'autres encore, l'épilation intégrale de cette partie est impensable car cela fait petite fille, et une femme, une vraie, peut prendre soin d'elle tout en montrant qu'elle n'a plus 5 ans.

Il y a également ceux qui trouvent que le fameux ticket de métro est vulgaire et leur fait directement penser aux actrices de films pornographiques. Rares sont ceux qui estiment que chaque femme à le droit de faire ce qu'elle veut de son corps et de ses poils.

Je ne dit pas cela au hasard, j'ai pioché ça directement sur pas mal de forums et j'ai vraiment été choquée par certains propos. Puisque maintenant, en voyant tout ça, reste à se dire : Pour plaire, qu'est-ce que je dois faire ? Car, bien évidemment, les goûts de chaque homme ne sont pas écrits sur leur front, et on ne peut pas les deviner.

Par ailleurs, d'après ce que j'ai également pu lire sur divers forums, énormément d'adolescentes angoissent énormément pour leur premier rapport sexuel vis-à-vis de cela. Elles ont peur de ne pas plaire, d'être rejetées, d'être considérées comme sales et dégoûtantes.

Si j'en viens maintenant aux poils de ces Messieurs. 
Bien sûr, ce serait trop simple si seules les femmes subissaient cette fameuse pression. Mais non, je pense d'ailleurs que l'épilation (ou l'élimination des poils en général) masculine est bien plus difficile à aborder que l'épilation féminine.

En effet, pour beaucoup de femmes (et je tire toujours cela de forums ou de blogs), l'homme, le vrai, ne doit pas toucher à ses poils. Parce que le poil, c'est viril, c'est beau, et ça prouve que t'es un homme et plus un minet de 13 ans. Par ailleurs, on a tendance à considérer que celles qui, au contraire, aiment les hommes épilés, sont elles-mêmes assez jeunes et ne sont par conséquent pas attirées par l'Homme Viril et poilu.

Alors les hommes ont exactement la même pression sur le dos. Doivent-ils s'épiler entièrement, seulement certaines parties, laisser malgré tout un peu de poil partout... ? Allez savoir. 


Alors ?
Une femme ayant une forte pilosité est-elle pour autant moins féminine ? Une femme ayant une faible pilosité est-elle une petite fille et plus une femme?

Et un homme ayant une faible pilosité est-il pour autant moins masculin, moins viril ? Un homme ayant une forte pilosité est-il un homme qui ne prend pas soin de lui ?

Et si...
Chacun faisait comme il en a envie ? Si on décidait seulement d'être maîtres de notre corps et d'en faire ce que l'on veut ? Si on arrêtait de laisser les autres influencer nos envies et nos désirs ?

Moi je me fiche de savoir comment les gens gèrent leur corps. Je veux simplement qu'ils s'y sentent à l'aise. Et, à mon avis, le plus bel homme/la plus belle femme est celui/celle qui se sent bien dans ses baskets et qui estime que personne ne peut gérer son corps à sa place.

Je pense alors que si, un jour, une personne me rejette uniquement à cause de mon physique en général, je saurais que cette personne n'est pas faite pour moi. Car si cette personne m'aime, alors elle doit aimer celle que je suis réellement, et non pas celle que je dois devenir pour lui plaire.

J'espère que cet article aura pu vous faire réfléchir et vous aura plu !
Je vous fait des bisous ♥

29 commentaires:

  1. l'hiver, j'avoue, tout est en jachère.
    L'été, en jupe, short et débardeur, on a beau dire ... j'épile tout, car comme tu dis, on connait les regards autour, si un seul poil dépasse ...
    La vie serait plus belle si tout le monde s'occupait seulement de soi, sans dénigrer autrui ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, reste à savoir si, effectivement, tu t'épiles parce que sinon ce serait mal vu, ou si toi, tu ne te trouves pas jolie lorsque tu n'es pas épilée, etc.
      Je suis entièrement d'accord avec toi :)

      Il faut aussi savoir que c'est pas parce que je fais un article là-dessus que moi-même je ne suis pas "enfermée" dans cette idée que "Une femme doit être épilée". Je ne porte jamais de robes ou de jupes (ou alors, c'est très très rare) donc bon, j'ai pas trop de soucis avec ça au niveau des jambes mais je m'épile quand même parfois. Parce que je m'occupe de moi, que ça me plaît... Et du coup, le peu de fois où je porte une robe ou une jupe.

      J'ai toujours les aisselles épilées aussi parce que j'ai peur que quelqu'un puisse voir un ou deux poils et que des rumeurs soient lancées. C'est bien ça qui est triste. Mais après, même si les gens s'occupaient d'eux uniquement, je m'épilerai quand même cette zone car je trouve cela plus propre (ça garde moins la transpiration) et plus joli.

      Supprimer
    2. Bonjour Léa et merci pour votr billet.
      D'après les retours de plusieurs centaines de femmes ayant arrêté complètement d'enlever leurs poils aux aisselles, il semble que ce soit le contraire : avec des poils qu'on laisse pousser à leur longueur maxi, il y a moins d'odeurs et la transpiration s'évacue plus vite. C'est d'ailleurs une des raisons de la présence des poils à cet endroit.
      Pour la gestion des odeurs, il y a des tas de produits (pierre d'alun, bicarbonate de soude, etc.).

      Plus généralement, je pense qu'il y a un élément que vous omettez dans votre billet.
      En théorie, cette phrase est évidente

      Et si...
      Chacun faisait comme il en a envie ? Si on décidait seulement d'être maîtres de notre corps et d'en faire ce que l'on veut ? Si on arrêtait de laisser les autres influencer nos envies et nos désirs ?


      Mais comment être libre en tant que femme de garder ses poils dans une société pilophobe où les poils féminins sont tabous ? Même dans les pubs pour rasoirs, la femme qu'on voit est déjà glabre ! Cette absence de référent est très dommageable pour les adolescentes qui se construisent, elles n'ont personne à qui s'identifier, elles voient leur corps changer et tout partout autour d'elles, des corps glabres.

      Je terminerai en citant une féministe anglaise

      Aucune femme n'est libre tant que toutes les femmes ne sont pas libres. Dans le même style de vérité, il y a celle qu'aucune femme n'enlève ses poils pour elle-même tant qu'il y a une obligation pour les femmes d'être sans poils. Il n'y a pas de vérité dans la phrase "Je m'épile parce que j'aime ça", quand cette préférence vient uniquement du conditionnement social.

      En fait, pour pouvoir se prétendre libre de préférer sans poils, il faudrait qu'on voie au moins 20 à 30% des femmes dans les médias avec des poils aux jambes/aisselles. Ce n'est pas le cas. En réalité, c'est comme si en tant qu'omnivore, je prétendais être "libre" de manger de la viande, alors que nous vivons dans une société carniste. J'en mange mais je ne suis pas libre d'en manger.
      Plus d'infos sur mon site, 30 chapitres concernant la norme du glabre féminin

      Supprimer
  2. Je me suis toujours dit qu'il n'était pas naturel d'arracher quelque chose qui pousse naturellement sur notre corps. Et pourtant, je suis de celles qui n'arrivent pas à se défaire de l'idée qu'être épilée c'est mieux, plus beau, plus acceptable... Et dire que dans certaines cultures, plus la femme est poilue, plus on la trouve belle: de toute évidence, je n'ai pas été entourée de personnes de cet avis! À l'automne dernier, en voulant atteindre l'objectif zéro déchet dans la salle de bains, je me suis demandée si je pouvais renoncer à l'épilation: eh bien non, je n'ai pas réussi. Pourtant, j'ai réussi à me débarrasser de TOUT mon maquillage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chapeau de t'être déjà débarrassée de tout ton maquillage, ça devait pas être simple ! Et en dehors de cet aspect-ci, je pense que c'est un bon moyen de revoir la confiance que l'on a en sois en faisant ce genre de choses. Etre capable de sortir sans maquillage, sans être épilée, se foutre du regard des autres...

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé cet article. Bien que je n'ai pas une pilosité énorme, je ne pourrais pas vivre sans l'épilation. D'autant plus qu'à coté de ça il m'arrive d'avoir un peu de duvet sur certaines zones et quand j'étais plus jeune, j'avais un grand complexe vis à vis de ça, sans même avoir un avis réel sur la question, juste parce que c'est quelque chose qui est plus ou moins rejeté socialement. Maintenant moins car j'ai gagné en maturité. Personnellement ce n'est pas quelque chose que je remarque chez les autres. Par contre je me rends compte que les gens sont quand même attentifs à cela "Tu as remarqué, une telle à de la moustache". Ces réflexions de comptoir me dépasse un peu..
    Alors quand je lis ton article, je souris.
    Bises bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ça le soucis donc, au grand final, c'est qu'on s'épile toutes (ou presque) mais qu'on ne s'est jamais réellement demandé si ça nous plaisait ou pas, si on fait ça pour nous on pour les autres.
      Merci beaucoup :)
      Bisous ♥ Et bonne semaine à toi aussi !

      Supprimer
  4. Je m'épile forcée et obligée pour éviter les regards des autres, je ne me trouve ni plus jolie avec ni plus jolie sans. Ils sont là c'est tout. Mon mari s'en fiche également, sauf pour la piscine où faut que je sois propre, là aussi pour le regard des autres.
    Ça a tendance à m'empêcher de porter des vêtements sans manches et autre chose que des pantalons, pour éviter de m'épiler, car à chaque fois cela m'énerve de me voir céder à cette pression de la société que la femme doit être sans poils et qu'ainsi elle est plus jolie.
    Je serais favorable au choix, comme dans tout. Que chacun puisse choisir sans être jugé. Mais je crois pas voir ça arriver dans mon temps de vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense effectivement que nous ne sommes pas près d'arriver à cette période où chacun s'occupera de ses propres soucis et n'ira pas juger n'importe qui pour n'importe quoi, et où tout le monde s'acceptera. D'ailleurs, je ne sais pas réellement si ça arrivera un jour.. Je l'espère, tout du moins !

      Supprimer
  5. je m'épile ...car les poils je ne trouve pas ça joli, pourtant je n'ai pas à me plaindre les miens sont assez clairs.
    Le pire du pire : les aisselles, ça je n'aime pas du tout !!!! là c'est vraiment la zone où je trouve que ça fait négligé de laisser en l'état
    les jambes, je le fais régulièrement, c'est pour moi mais aussi pour ma kiné (c'est quand même plus agréable pour masser !).
    Après le reste je suis d'accord, on n'est ni actrices porno à nos heures perdues, ni des gamines ... chacun son trip et de toute façon ça reste dans le domaine de l'intime.

    Chez les hommes (et chez le mien) je m'en fout royalement, avec ou sans poils ... sauf quand je vois un mec poilu comme un gorille - particulièrement dans le dos - rentrer dans le bassin de la piscine =S là je dis eurk désolée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais c'est pareil, je pense que ça doit être gênant pour un homme de prendre par exemple rendez-vous chez l’esthéticienne pour des poils qu'il pourrait avoir dans le dos. Tout comme ça doit l'être d'entrer dans une piscine en sachant que des regards seront posés et que certains se diront la même chose que toi, "eurk".
      Je pense justement qu'il faut réussir à faire la part des choses entre "ce que je n'aime pas" et "ce que les autres font". Je ne trouve pas ça joli un homme qui a des poils au niveau du dos. Pour autant, si je vois un homme se baigner dans la piscine malgré cette pilosité, je serais heureuse de me dire qu'il le fait, certainement en sachant très bien qu'il sera jugé. Et peut-être que lui même se sent mal à l'aise, qu'il fait un effort, qu'il prend sur lui. Alors je perds totalement ce côté "je ne trouve pas ça joli".

      Supprimer
  6. Coucou.

    Tout à fait d'accord qu'on est arrivé sur Terre comme ça.
    Personnellement, je me rase les jambes depuis 2012 ainsi que l'épilation des sourcils.
    Pour mes jambes, l'hiver je les fait rarement car on est en jean ou leggings, ça ne se voit pas. Et pour mes sourcils, maintenant je peux plus m'en passer, quand ils sont fait, ça change entièrement mon regard et je préfère comme ça. Ayant des lunettes, si j'avais des gros sourcils pas épilés, ça ferait un caractère du visage trop fort, trop sévère..

    Après quand on est habitué à faire tout ça, c'est dur de s'en passer.

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui est difficile, oui, quand on a pris l'habitude. Et notamment quand on l'a pris jeune. Par ailleurs, je sais que moi, je me suis rasée vraiment jeune (jambes et aisselles) et maintenant je regrette. J'ai les poils assez épais, ils repoussent vraiment rapidement. J'aurais préféré, à la rigueur, attendre un peu pour me renseigner sur les diverses méthodes et je me serais épilée.

      Là si tu t'épiles les sourcils, c'est parce que tu trouves ça joli, que tu préfères ainsi. Tu ne fais pas ça uniquement pour plaire, et c'est ça qui est bien. ;) Moi je sais que je trouve aussi mes sourcils beaucoup plus beaux épilés (et je porte des lunettes aussi !). Pourtant, j'ai très très souvent la flemme de les refaire et j'ai des petits poils partout autour du sourcil mais ça ne me pose pas de soucis vis-à-vis des autres.

      Bisous ! ♥

      Supprimer
    2. C'est sûr que quand on fait ses jambes et aisselles au rasoir, les poils deviennent plus " dur " que si tu les aurais fait à la cire. Personnellement, les aisselles à la cire, j'aurais pas pu, ça doit faire trop mal car c'est un endroit de peau sensible et fin, je n'oserais pas. Après les jambes c'est à voir selon ce qu'il y a à faire dessus. Quand j'ai fait la première fois mes sourcils, j'étais très stressés à l'idée que ça allait être faire à la cire... j'ai d'ailleurs même fait un petit coup de chaud, je me sentais pas très bien donc pour les jambes, je ne sais pas ce que ça aurait donné. J'ai préféré commencé au rasoir.

      Mes sourcils, je les fait par une esthéticienne à la cire :) Et pour ceux qui disent qu'à la cire ça fait mal, ça tire un p'tit peu au début mais à force, on s'y habitue, je trouve même qu'au bout d'un certain temps ça fait plus mal ;)
      Et non je ne fais pas du tout ça pour plaire, c'est juste pour une question de me sentir bien comme je suis. Je m'en fiche complètement de plaire ou non, on doit m'accepter comme je suis. Si on veut me voir autrement, ils sont qu'à aller voir quelqu'un d'autre.

      Supprimer
    3. Personnellement, je souffre moins quand je m'épile les aisselles que quand je m'épile les jambes... Mais je dois être un cas à part. XD

      En dehors de la douleur pour les sourcils, j'ai entendu dire que le fait "d'arracher" faisait tomber la paupière plus vite... Donc pour ça, je préfère la pince à épiler.

      Supprimer
  7. Oh pinaise que j'ai aimé ton article de la mort qui tue ! ♥

    RépondreSupprimer
  8. Article intéressant, j'aime surtout ta réflexion sur les poils pubiens. Je n'aime pas m'épiler ici, mais si ça dérange le mec, je le fais parce que je veux bien comprendre que les poils les dérangent... Mais mon dernier mec était épilé lui aussi, et j'avoue que ça m'a choquée parce que je ne comprends vraiment pas l'intérêt de le faire, ça ne dérange en rien, ni lui ni la fille. Mais lui il trouvait ça sale, donc si ça t'amuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense justement que c'est ce que j'ai voulu faire passer dans mon article ; à mon avis, il ne faut pas s'épiler pour faire plaisir aux autres (ou à l'autre), mais pour se faire plaisir à sois. Pour toi, un homme épilé, ça n'a pas d'intérêt puisque ce n'est pas dérangeant. Mais voilà, si lui trouve ça sale, si lui se sent mal à l'aise avec ses poils et qu'il se sent mieux dans son corps et avec sa/son partenaire sans, alors tant mieux ! C'est ça l'intérêt, de se sentir mieux.

      Et il en va de même pour l'épilation féminine. Chacun sait comment il se sent dans son corps, ce qu'il aime et ce qui lui déplaît.

      Voilà, bisous !

      Supprimer
  9. Moi perso je me rase les jambes. Au début, j'épilais. Mais je trouve ça beaucoup trop contraignant. D'accord après t'as pas besoin de le refaire avant un moment mais le temps que ça prend x_x Enfin j'ai rarement autant de temps à consacrer à mes gambettes. Du coup ça m'arrive de le faire l'été avant de partir à la plage mais bon, ça reste quand même relativement rare. Du coup j'utilise un rasoir : 30 secondes top chrono dans la douche, et même si il faut le faire plus souvent, je trouve que c'est quand même optimisé !
    Pour les aisselles, c'est pareil. Sauf (et oui il y a un "sauf") que quand je rase, il reste toujours des petits points noirs, et du coup je trouve ça carrément pas beau ! Donc dès que je peux j'épile à la cire (et la cire pour les aisselles c'est comme les sourcils, au début ça fait un peu mal mais quand tu l'as fait 2/3 fois tu le sens plus) et comme ça j'ai des belles aisselles toutes douces.
    Je m'épile/me rase pas forcément pour les autres mais avant tout pour moi. Je trouve ça bien agréable après d'avoir des jambes touuuutes douces !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà bien d'avoir conscience que tu le fais pour toi avant tout !

      Supprimer
  10. Bon mes poils et moi sommes en paix. Ma blondeur claire naturelle me permet d'ignorer l'épilation des jambes (mes poils ne se voient pas) Mes sourcils vivent leur vie et je les aimes comme ça. Mon pubis n'est ni glabre ni épiler dans des forment diverses et variées: je raccourcis juste un peu quand c'est trop long (par contre j'épile un peu quand je vais à la piscine... c'est à dire jamais!) les seuls que je ratiboise sont mes aisselles car j'ai une transpi qui sent fort. (en été) Mais comme je suis frileuse... hé bien je ne m'épile pas très souvent. Mon mec s'en tape. Moi j'aime ses poils, lui les miens. Et tout le monde est content.

    par contre si tu n'as QUE des ragards déplacé c'est bien... parce qu'il existe des énergumènes qui hurlent leur pensée. On appelle ça des primates...mais ils en existent. Merci pour ce bel article ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as bien raison ! Le plus important c'est de te sentir bien dans ton corps, et c'est encore mieux si Monsieur le vit bien ! Je penserai toujours, de toute façon, que la plus belle personne (et je ne parle pas de beauté physique) est celle qui accepte la personne qu'elle aime telle qu'elle est, et surtout si elle-même s'aime telle qu'elle est.

      Merci à toi :)

      Supprimer
  11. http://marieturenne.wordpress.com/2014/08/13/un-point-sur-la-pilosite-feminine/

    je ne peux qu'approuver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, en effet xD Merci de m'avoir fait partager ton article !

      Supprimer
  12. J'ai littéralement bu tes paroles ! Merci pour ce super article, je suis totalement d'accord avec toi ! J'ai d'ailleurs récemment écrit un billet sur le sujet sur mon blog, je ne peux donc qu'approuver. Merci encore (et les p'tits chats sont trop mignons ^^) A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est gentil ! :) Pour parler pilosité, j'étais obligée de mettre des chatons, héhé ! :D

      Supprimer